Santé

Équateur   :  La RDC a vaincu la 14ième épidémie d’Ebola 

 

La 14ième épidémie d’Ebola appartient désormais au passé. La RDC a déclaré ce lundi 04 juillet 2022,  la fin de l’épidémie d’Ebola qui a commencé, il y a moins de trois mois à Mbandaka, la capitale de la Province de l’Équateur.   Il s’agissait de la troisième épidémie dans la province depuis 2018 et la 14ème dans le pays.

L’OMS qui livre cette information indique que l’épidémie qui vient de prendre fin a vu un total de 2104 personnes être vaccinées, parmi lesquelles 302 personnes contacts 1307 travailleurs de première ligne, afin de faciliter le déploiement de la vaccination, un réfrigérateur de chaîne de froid à ultra-basse température a été installé à Mbandaka, ce qui a permis de conserver les doses du vaccin localement et en sécurité, ainsi que de les rendre disponibles efficacement. La RDC a désormais enregistré 14 épidémies d’Ebola depuis 1976, dont six ont eu lieu depuis 2018.

Avec une plus grande expérience dans le contrôle d’Ebola, des équipes nationales d’urgences soutenues par l’Organisation mondiale de la Santé (OMS) et ses partenaires ont mis en œuvre une riposte rapide dès la déclaration du début de l’épidémie le 23 avril, en déployant des mesures de lutte clés, parmi lesquelles le dépistage, le suivi des contacts, la prévention et le contrôle des infections, le traitement et l’engagement à base communautaire. La vaccination,  une mesure de protection essentielle a été lancée tout juste quatre jours après que l’épidémie ait été déclarée, fait remarquer l’OMS.

En tout, il y a eu quatre cas confirmés et un cas probable, qui sont tous décédés. Lors de la précédente épidémie dans la province de l’Équateur, qui a duré de juin à novembre 2020, il y a eu 130 cas confirmés et 55 décès.

« Grâce à une solide riposte des autorités nationales, il a été rapidement mis fin à cette épidémie avec une transmission limitée du virus », a déclaré la Dre Matshidiso Moeti, la Directrice régionale de l’OMS pour l’Afrique. « Des leçons essentielles ont été apprises des précédentes épidémies et elles ont été mises en pratique pour concevoir et déployer une riposte à Ebola encore plus efficace. », a-t-elle ajoute.  Dr Moeti a mentionné : « Nous devons être encore plus vigilants pour nous assurer de détecter les cas rapidement. La riposte à cette épidémie montre qu’en renforçant la préparation, la surveillance et la détection rapide des cas, nous pouvons garder une longueur d’avance. »

Par ailleurs, l’OMS a soutenu la RDC  dans la mise en œuvre d’une stratégie nationale robuste, développée très tôt afin de guider la coordination de la riposte, avec la décentralisation des opérations jusqu’au niveau le plus local pour travailler étroitement avec les communautés, en appuyant la riposte sur des preuves, et en analysant régulièrement les risques épidémiologiques afin de rapidement ajuster la riposte.

Bien que l’épidémie à Mbandaka soit déclarée terminée, les autorités sanitaires poursuivent les activités de surveillance et se tiennent prêtes à réagir rapidement à toute flambée de cas. Il n’est pas rare que des cas sporadiques émergent à la suite d’une épidémie, conclu la source. Mamous

Mathy Editor
Sorry! The Author has not filled his profile.
×
Mathy Editor
Sorry! The Author has not filled his profile.
Latest Posts

About Author

Comment here

instagram default popup image round
Follow Me
502k 100k 3 month ago
Share
×

Bonjour

Cliquez sur l'un de nos représentants ci-dessous pour discuter sur WhatsApp ou envoyez-nous un e-mail à  infos@rdcnewslive.net

× Comment puis-je vous aider ?