Politique

Aggression de la RDC à l’Est : Mise en garde sévère du gouvernement au Rwanda à travers son ambassadeur à Kinshasa 

 Comme annoncé par le porte parole du gouvernement lors de son dernier briefing, le gouvernement à travers la vice -Première ministre, ministre de l’Environnement et développement durable Eve Bazaiba Masudi, assumant l’intérim de son collègue des Affaires étrangères, Christophe Lutundula, a, au cours d’une audience ce mardi 31 mai, en fin de la journée, transmis  à l’ambassadeur du Rwanda en RDC, Vincent Karega,   le message des approbations de la République  au Rwanda.
La VPM  Bazaiba Masudi a déclaré qu’il a  invité l’ambassadeur du Rwanda en RDC  sur instruction du Président de la République, via le Premier ministre pour lui signifier trois mots. Il s’agit de la protestation du gouvernement Congolais face à ce qui arrive, de la désapprobation du gouvernement de la RDC, ainsi que de la mise en garde sévère du comportement du Rwanda vis à vis de la RDC. Selon elle, le plus important,  c’est ce que la RDC est en train de faire sur terrain.
Pour sa part, le diplomate Rwandais a indiqué avoir reçu de la  vice-Premier ministre, Eve Bazaiba, le message à remettre à Kigali concernant la turbulence actuelle dans les relations diplomatiques entre les deux pays. Quand au contenu du message, Vincent Karega a indiqué que le message est destiné à la République du Rwanda, à ses autorités.  «  Je ne dois pas dévoiler le message des autorités à moins que la RDC le dévoile », a-t-il confié à la presse.
Réagissant à la question  de savoir si sa présence en RDC est nécessaire au regard de la déclaration de Kigali de faire la guerre à la RDC, il a fait savoir :  « Ce n’est pas  à moi d’estimer, je suis un envoyé du Rwanda et je suis reçu par la RDC, c’est aux deux pays d’estimer la nécessité et la durée de ma présence ». 
Pour rappel, la convocation de l’Ambassadeur Rwandais est l’une de recommandations du Conseil supérieur de la défense contre Kigali et le M23,  sous la direction du Chef de l’État Félix Tshisekedi.  le gouvernement avait annoncé des mesures contre les rebelles du M23 et le gouvernement rwandais.
Le M23 est notamment considéré comme un mouvement terroriste, il sera désormais traité comme tel et de ce fait il est exclu du processus des discussions de Nairobi ; Une mise en garde est faite au gouvernement rwandais dont l’attitude est de nature à perturber le processus de paix qui a arrive pratiquement à son terme avec les discussions de Nairobi ou tous les groupes armés à l’exception du M23 se sont engagés sur la voie de paix. Mamous
Mathy Editor
Sorry! The Author has not filled his profile.
×
Mathy Editor
Sorry! The Author has not filled his profile.
Latest Posts

About Author

Comment here

instagram default popup image round
Follow Me
502k 100k 3 month ago
Share
×

Bonjour

Cliquez sur l'un de nos représentants ci-dessous pour discuter sur WhatsApp ou envoyez-nous un e-mail à  infos@rdcnewslive.net

× Comment puis-je vous aider ?