Nous les femmes

Journée internationale de la sage-femme  : L’UNFPA salue le progrès réalisé en RDC par la réduction de  nombre de décès maternel

 » Le monde a presque diminué de moitié le nombre des décès maternels au cours de 25 dernières années. Cette même tendance à la baisse est également notée en RDC, où le nombre de décès maternel est passé de 1289 en 1989 à 846 décès maternels /100 000 Naissances vivantes selon l’EDS 2013-2014 et puis à 473 décès maternels pour 100,000 naissances vivantes« , tels sont les propos du  représentant pays adjoint de l’UNFPA, Victor Rakoto, à la célébration de la journée internationale de la sage-femme, le 05 mai dernier. A cette occasion, ce fonds des NU a renouvelé sa solidarité avec toutes les  sages-femmes monde en saluant leur engagement à sauver des vies des femmes et des enfants et leurs contributions dans la sante sexuelle, reproductive, maternelle, néonatale, infantile et adolescente.  Cette journée a coïncidé avec  les 100 ans de la confédération internationale des sages-femmes (ICM) et  la remise des certificats  à une centaine détudiants qui ont fini leur curcus en option sage-femme de différentes institutions d’ensegnement  de kinshasa. Cette cérémonie était organisée par  la Société Congolaise de la Pratique Sage-femme (Scosaf) avec l’appui de plusieurs   partenaires dont l’UNFPA.
Ce progrès a été réalisé grâce à  la contribution effective des sages-femmes. Victor Rakoto a affirmé que malgré les progrès réalisés tant au niveau mondial qu’au niveau de la RDC,  ceux-ci restent insuffisants car des femmes continuent à mourir en donnant la vie.  « Ce combat pour une meilleure reconnaissance des sages-femmes date de longtemps, et ceci partout à travers le monde où la santé de la femme est une priorité. Nous sommes encore loin de ce que nous voulons réellement pour le bien-être et l’épanouissement total des femmes dans le monde à travers les sages-femmes« ,  a-t-il fait remarquer.
Puis, le numéro 2 de L’UNFPA a indiqué :  »  certains progrès ont été observés ce qui nous permet de nous projeter déjà dans les 100 ans avenir. Un avenir brillant, lointain certes, mais certain quant à la place qu’occupera la sage-femme dans le système de santé au niveau national et mondial, un avenir où partout en RDC les droits génésiques et sexuels de toutes les femmes seront respectés ».
Présentant la Confédération internationale des sages-femmes (ICM) et ses progrès  réalisés depuis 100 ans,  le président de la Scosaf, a  reconnu  que cette structure  a fait son chemin en RDC depuis 1922 à ce jour. Mais on note seulement 1.000.000 des sages-femmes dans le monde. Qui d’après lui, représente une goutte d’eau dans l’océan par rapport au besoin des sages-femmes dans le monde.
De son côté, la directrice du Programme National de la Santé et la Reproduction(PNSR), Anne-Marie Tumba, a invité les sages-femmes étant des acteurs incontournables dans la prise en charge des victimes,  à bien comprendre ce métier et opter pour arriver à atteindre les objectifs de développement durable auxquels la RDC s’est assignés.
« La date du 5 mai est célébrée chaque année au monde comme étant journée internationale de la sage-femme, cette année, le PNSR s’associe à la scosaf de la RDC pour célébrer cette journée car ce métier est d’une grande responsabilité« , a mentionné la directrice de cette structuredu ministère de la santé.
Pour rappel, la  communauté Internationale a institué la Journée Internationale de la sage-femme non seulement pour motiver cette catégorie des ressources humaines mais surtout pour plaider pour la formation et l’utilisation rationnelle des sages-femmes car elles jouent un rôle essentiel dans la réalisation des Objectifs de Développement Durable (ODD). Le thème international retenu   cette année  est : « 100 ans  de progrès ». P. M.
Mathy Editor
Sorry! The Author has not filled his profile.
×
Mathy Editor
Sorry! The Author has not filled his profile.
Latest Posts

About Author

Comment here

instagram default popup image round
Follow Me
502k 100k 3 month ago
Share
×

Bonjour

Cliquez sur l'un de nos représentants ci-dessous pour discuter sur WhatsApp ou envoyez-nous un e-mail à  infos@rdcnewslive.net

× Comment puis-je vous aider ?