Politique

Assemblée nationale : Rose Mutombo obtient la 23è prorogation de l’état de siège

Sur 355 députés ayant pris part au vote, 348 ont voté oui, 5 non et 2 se sont abstenus. A cet effet,  l’Assemblée nationale a adopté le projet de loi portant autorisation de la prorogation de l’état de siège sur une partie du territoire de la République démocratique du Congo pour la 23è foix. Ce texte  sera transmis au Sénat pour examen en seconde lecture.
L’examen et le vote du projet de loi portant autorisation de l’état de siège sur une partie du territoire national, notamment les provinces de l’Ituri et du Nord-Kivu était seul sujet abordé au cours de la plénière de mardi 03  mai à la chambre basse du Parlement.
Pour justifier cette énième prorogation, la ministre d’État, ministre de la Justice et Garde des sceaux, Rose Mutombo Kiese, a indiqué que l’état de siège est prorogé tous les 15 jours sur autorisation de l’Assemblée nationale et du Sénat, conformément aux dispositions de l’article 144, alinéa 5 de la Constitution telle que modifiée à ce jour.
Pendant ce temps, a-t-elle soutenu, la concertation interministérielle est indispensable pour examiner le bien-fondé des recommandations enregistrées sur le terrain lors de la mission d’évaluation afin de lever des options idoines quant à l’état de siège. C’est dans cette perspective que le Premier ministre a présidé dans l’avant-midi la première réunion d’évaluation avec quelques membres du gouvernement, le commandement de l’armée, de la police ainsi que les responsables de la justice militaire avant de prendre part à la réunion qui sera conduite, à cet effet, par le président de la République, élargie aux caucus d’élus de deux provinces sous état de siège.
D’après  Rose Mutombo, les forces de défense et de sécurité du pays mènent présentement des opérations militaires pour anéantir complètement et définitivement les forces ennemies pour ramener la paix et la sécurité dans les deux provinces précitées.
La patronne de la Justice a indiquéque  le Président de la République, consécutivement à la décision prise au cours de la 50è réunion du Conseil des ministres, a sollicité une nouvelle prorogation de l’état de siège suivant l’article sus-évoqué de la Constitution.
 Bien  avant ce vote, le speaker de cette  chambre  a expliqué la nécessité d’autoriser cette énième prorogation de l’état de siège avant l’évaluation de cette mesure exceptionnelle comme décidé lors de la dernière plénière.
« Nous avions posé des problèmes en ce qui concerne la poursuite de l’état de siège. Un rapport nous avait été présenté par le gouvernement. Nous l’avons soumis au contrôle sur le terrain, avec une commission mixte qui était descendue sur la terrain ; laquelle était conduite par le Premier ministre qu’accompagnaient des ministres du secteur, auxquels nous avons ajouté notre commission Défense et Sécurité ; à laquelle se sont joints les honorables députés de différents caucus de nos provinces », a calmé le président de l’Assemblée nationale.
 D’après Christophe Mboso, ce rapport devait être présenté au cours de la plénière de ce mardi 3 mai. Mais l’ampleur de la tâche pour répondre aux attentes et à celles des populations congolaises, n’a pas permis à l’immédiat de donner une suite satisfaisante parce que le dossier a plusieurs considérations. Mamous
Mathy Editor
Sorry! The Author has not filled his profile.
×
Mathy Editor
Sorry! The Author has not filled his profile.
Latest Posts

About Author

Comment here

instagram default popup image round
Follow Me
502k 100k 3 month ago
Share
×

Bonjour

Cliquez sur l'un de nos représentants ci-dessous pour discuter sur WhatsApp ou envoyez-nous un e-mail à  infos@rdcnewslive.net

× Comment puis-je vous aider ?