Santé

Avec l’appui de l’OMS : La RDC lance la vaccination contre Ebola à Mbandaka

La République démocratique du Congo a lancé ce mercredi 27 avril, la vaccination contre la maladie à virus Ebola dans la ville de Mbandaka, chef lieu  de la province de l’Équateur, dans le nord-ouest du pays, pour arrêter la propagation du virus à la suite de la survenue de l’épidémie qui a fait deux morts depuis le 21 avril, rapporte un communiqué de presse de l’OMS.

Selon la source, environ 200 doses du vaccin rVSV-ZEBOV contre Ebola, ont été expédiées à Mbandaka depuis la ville de Goma, dans l’Est du pays. D’autres doses seront délivrées progressivement dans les prochains jours, fait remarquer la source avant de préciser que la vaccination utilise la ‘‘stratégie en anneau’’ où toutes les personnes qui sont entrées en contact avec un patient souffrant d’Ebola confirmé reçoivent le vaccin ainsi que les agents de première ligne.

A en croire l’OMS, jusqu’à présent, 233 contacts ont été identifiés et sont sous surveillance. Pendant ce temps, trois équipes de vaccination sont déjà sur le terrain et travailleront pour atteindre toutes les personnes à haut risque. Seuls deux cas, tous deux décédés, ont été confirmés depuis le début de l’épidémie. La maladie n’est actuellement signalée que dans le district sanitaire de Mbandaka, a ajouté la source. 

« Avec des vaccins efficaces à portée de main et l’expérience des agents de santé de la RDC dans la riposte contre Ebola, nous pouvons dès maintenant changer pour le mieux le cours de cette épidémie », a déclaré le Dre Matshidiso Moeti, Directrice régionale de l’OMS pour l’Afrique. Puis, elle a poursuivi  : « Nous soutenons le pays dans tous les aspects clés de la riposte d’urgence contre Ebola pour protéger et sauver des vies ».

Par ailleurs, les autorités sanitaires nationales intensifient la riposte en plus de la vaccination. Un centre de traitement d’Ebola de 20 lits a été mis en place à Mbandaka. La surveillance des maladies et l’investigation des cas suspects sont en cours pour détecter toute nouvelle infection, avec l’appui de l’OMS qui fournit un soutien matériel et met à disposition six épidémiologistes pour aider dans la riposte.

L’Institut national de recherche biomédicale (INRB) du pays a effectué une analyse d’un échantillon du premier cas confirmé, dont les résultats montrent que l’épidémie en cours est un incident parallèle du virus hôte ou du réservoir animal. Des investigations sont en cours pour déterminer la source de la nouvelle épidémie et comment elle a pu infecter le premier cas confirmé, a souligné l’OMS.

Pour rappel, la RDC  connaît sa 14ème épidémie d’Ebola depuis 1976, dont six depuis 2018 seulement. Au fil des années, avec le soutien de l’OMS et d’autres partenaires et donateurs, le pays a développé une expertise locale capable de mettre en place une riposte efficace contre Ebola.

Les investissements dans l’expertise locale portent leurs fruits. La surveillance, la détection et la riposte aux épidémies se sont considérablement améliorées, a conclu cette organisation mondiale. Mathy Musau

Mathy Editor
Sorry! The Author has not filled his profile.
×
Mathy Editor
Sorry! The Author has not filled his profile.
Latest Posts

About Author

Comment here

instagram default popup image round
Follow Me
502k 100k 3 month ago
Share
×

Bonjour

Cliquez sur l'un de nos représentants ci-dessous pour discuter sur WhatsApp ou envoyez-nous un e-mail à  infos@rdcnewslive.net

× Comment puis-je vous aider ?