Uncategorized

Désengorgement de la Prison centrale de Makala : Rose Mutombo demande aux magistrats de bien faire leur travail

La ministre d’Etat, ministre de la Justice et Garde des Sceaux, Rose Mutombo, a convoqué le samedi 2 avril 2022, les deux procureurs généraux des Parquets de Kinshasa-Gombe et de Kinshasa-Matete. Cette réunion faisait suite à la descente qu’elle a effectuée au Parquet de Grande Instance de Kinshasa-Kalamu.

 » Cette rencontre entre dans le programme que j’avais établi suite à la descente que j’ai effectuée avec toute l’équipe le 17 mars 2022 au Parquet de Grande Instance de Kinshasa-Kalamu. Il était important que j’interpelle leurs chefs, c’est-à-dire les deux procureurs généraux du fait que nous avons trouvé beaucoup d’anomalies dans les registres tenus par les magistrats« , a fait remarquer la patronne de la Justice à la presse.

Puis, Rose Mutombo Kiese a poursuivi :  » Je devrais les rencontrer puisqu’il y a un contrôle qui a été fait au niveau de la Prison Centrale de Makala depuis 3 mois par des équipes que j’ai mises en place. Nous avons constaté à ce jour qu’il y a plus de 8.889 personnes incarcérées,  4.271 qui sont des détenus en situation de détention préventive. Il y a au moins 2.030 prévenus qui attendent leurs dernières décisions au niveau des cours et tribunaux. Nous n’avons que 2.026 condamnés ». 

Sur la population carcérale de la Prison Centrale de Makala, on a plus de 6.000 personnes qui ne connaissent pas encore leur sort au finish, a-t-elle évoqué. C’est pourquoi, a expliqué la Minétat :  » J’ai demandé aux deux procureurs généraux de mener des inspections pour désengorger la Prison Centrale de Makala. Je l’ai dit parce que le gouvernement dépense beaucoup d’argents pour des personnes qui peuvent être condamnées ou libérées. Même si on applique la grâce présidentielle et la libération conditionnelle, étant donné que nous n’avons que 2.030 condamnés, ça ne sera que sur ce quota qu’on pourra accorder la libération conditionnelle et la grâce présidentielle« .

D’où on ne saurait jamais désengorger la Prison Centrale de Makala. C’est pour cette raison que je les ai invités pour leur demander qu’ils fassent leur travail. Sinon, il y aura des sanctions.   Dans l’entre temps,  »  j’ai écrit au premier président de la Cour de cassation pour qu’il donne des instructions auprès de Cours et tribunaux afin  qu’ils liquident les différents dossiers qui sont pendants à leur niveau« , a mentionné la ministre d’Etat Rose Mutombo.

Pour rappel, la Ministre d’Etat, ministre de la Justice et Garde des Sceaux, Rose Mutombo Kiese, a effectué une visite surprise le 17 mars 2022 au Parquet de Grande Instance de Kinshasa-Kalamu pour constater des cas d’irrégularité de détention à la Prison Centrale de Makala. Elle s’y est rendue sur une forte pluie qui s’est abattue dans la ville de Kinshasa pour cette première étape avant de déployer dans d’autres offices.

« Le constat est amer puisque nous avons réellement remarqué le dysfonctionnement entre les réalités qui sont faites au niveau de la Prison Centrale de Makala et les réalités dans les registres des magistrats », a fait savoir Mme Rose Mutombo au terme de sa visite à la presse. P Mpety.

Mathy Editor
Sorry! The Author has not filled his profile.
×
Mathy Editor
Sorry! The Author has not filled his profile.
Latest Posts

About Author

Comment here

instagram default popup image round
Follow Me
502k 100k 3 month ago
Share
×

Bonjour

Cliquez sur l'un de nos représentants ci-dessous pour discuter sur WhatsApp ou envoyez-nous un e-mail à  infos@rdcnewslive.net

× Comment puis-je vous aider ?