Nation

Cop-26 :  Le Premier ministre présente les potentialités de la RDC comme   « Pays solution au réchauffement climatique »

La RDC sera représentée au plus haut niveau à la COP-26, pour faire valoir sa position de pays solution aux changements climatiques.   C’était au cours d’une cérémonie que le Premier ministre a présidée à l’attention de la communauté nationale et internationale,  ce vendredi 29 octobre au jardin des Premiers.
Pour asseoir cette position devant le monde à Glasgow, le président de la République Félix Antoine Tshisekedi Tshilombo va appuyer son discours sur les énormes potentialités naturelles dont la RDC est dotées pour contenir les effets du réchauffement climatique à l’échelle internationale, a déclaré  Jean-Michel Sama Lukonde.
« La RDC est le deuxième pays ayant la plus vaste forêt tropicale humide au monde. Elle possède l’une des plus importantes réserves des écosystèmes naturels de la planète et regorge de plusieurs espèces endémiques en faune et flore. Elle est la 5ème puissance mondiale en biodiversité. Les forêts de la RDC séquestrent le carbone atmosphérique émis à travers la planète, et contribuent ainsi considérablement à l’atténuation du réchauffement climatique. A cet énorme potentiel climatique s’ajoute celui des tourbières, étendues sur environ 101.500 km2 du territoire national, qui constituent un puit de plus de 30 gigatonnes de dioxyde de carbone, soit l’équivalent de plus de deux ans d’émissions mondiales de gaz à effet de serre. La RDC est aussi un réservoir d’eaux douces, dotée de 10% de réserves au niveau mondial, et 52% au niveau de l’Afrique. En outre, le pays a un potentiel photovoltaïque estimé à 70.000 Mégawatt, grâce à son exposition naturelle sous la ligne de l’Equateur, qui coupe la RDC en deux et en fait un immense gisement solaire », a-t-il expliqué en  vantant les potentialités environnementales du pays.

Les attentes de la RDC à la Cop- 26

Le chef du gouvernement est d’avis que la RDC devra bénéficier de l’accompagnement du monde entier, pour sauvegarder ce riche patrimoine, et garantir à sa population le droit de jouir de toutes ses potentialités environnementales, notamment par l’accès aux « fonds Climat.  A l’entendre, la  RDC doit  militer  pour une compensation équitable. Et, la COP-26 constitue une opportunité pour le pays de récupérer son leadership environnemental et climatique.
Enfin, le Premier Ministre a encouragé la délégation de la République Démocratique du Congo qui est attendue à ces assises à travailler « d’arrache-pied pour s’assurer de la réussite de notre participation à la COP-26. Pauline Mpety
Mathy Editor
Sorry! The Author has not filled his profile.
×
Mathy Editor
Sorry! The Author has not filled his profile.
Latest Posts

About Author

Comment here

instagram default popup image round
Follow Me
502k 100k 3 month ago
Share
×

Bonjour

Cliquez sur l'un de nos représentants ci-dessous pour discuter sur WhatsApp ou envoyez-nous un e-mail à  infos@rdcnewslive.net

× Comment puis-je vous aider ?