Nous les femmes

Invitée par l’Asbl  » Femmes des bonnes actions » : La cordonnatrice du RJSSR explique aux membres les avantages des droits à la santé sexuelle et reproductive

Dans le cadre des activités de la célébration de la journée internationale des droits des femmes, l’asbl  » Femmes des bonnes actions »  a organisé le samedi 27 Mars 2021 à Kinshasa, une conférence débat axée sur le thème :  » Femme lèves – toi, défends tes droits et perces « .
Pour ce faire, trois interventions ont été retenus avec des sous-thèmes bien précis.
Le premier exposé a porté sur  » les femmes congolaises et leurs droits à la santé sexuelle et reproductive » par madame Bibiche MBETE. Journaliste de formation, la coordinatrice du Réseau des journalistes pour la santé sexuelle et reproductive a listé à l’intention de l’assistance les différents droits relatifs à la santé sexuelle et reproductive tels que définis dans le Programme d’action de la Conférence internationale sur la population et le développement tenue en 1994 au Caire en Egypte. C’est le premier cadre de développement international à avoir abordé les questions relatives à la sexualité ainsi qu’aux droits  en matière  de la santé de la reproduction.
Selon elle,  les droits en matière de santé sexuelle et reproductive sont des droits humains reconnus dans  des législations nationales, des conventions internationales et d’autres documents de consensus ». Elle n’a pas manqué de citer  notamment le droit à la santé, à l’éducation et à l’information, à l’égalité et à la non discrimination, le droit au contrôle des naissances, au consentement au mariage et à la protection contre toutes formes de Violences.
La coordonnatrice du RJSSR a indiqué que la RDC a réalisé des avancées en matiere des lois, en ce qui concerne les droits des femmes à la  santé sexuelle et reproductive. Elle a mentionné entre autres  les dispositions relatives à la planification familiale contenues dans la loi sur la santé publique, la loi sur les violences sexuelles et le Protocole à la charte Africaine des droits de l’homme et des peuples relatifs aux droits des femmes en Afrique, le quel donne accès à l’avortement médicalisé aux femmes en cas des viols, d’inceste ou lorsque des problèmes de santé l’exigent.
Elle a souligné, cependant les défis à relever qui restent encore énormes en terme de prévention de la mortalité et de la morbidité maternelle, des défis liés à la disponibilité et à l’accessibilité aux services de qualité, au déficit de l’information en cette matière, à l’accès à la justice et aux pesanteurs socio-culturels…
Avant de terminer, Bibiche Mbete a encouragé  » les femmes des bonnes actions » à être les actrices du changement en saisissant  des opportunités , en s’appropriant des lois  et en militant pour que les pouvoirs publics mettent effectivement en place des mécanismes et des politiques favorables au respect des droits de toutes les femmes de la RDC liés à leur santé sexuelle et reproductive. Mamous
Mathy Editor
Sorry! The Author has not filled his profile.
×
Mathy Editor
Sorry! The Author has not filled his profile.
Latest Posts

About Author

Comment here

instagram default popup image round
Follow Me
502k 100k 3 month ago
Share
×

Bonjour

Cliquez sur l'un de nos représentants ci-dessous pour discuter sur WhatsApp ou envoyez-nous un e-mail à  infos@rdcnewslive.net

× Comment puis-je vous aider ?