Uncategorized

Justice pour Dr Huguette Ngomb : les organisations des droits des femmes s’opposent à la mise en liberté du Dg de l’hôpital du Cinquantenaire

Les fais se sont passés, il y a deux semaines, à l’hôpital du Cinquantenaire à Kinshasa dans la commune de Kasa-Vubu.

Pour la petite histoire, le Dr Huguette Ngomb est anesthésiste aux cliniques universitaires, détachée à l’hôpital du Cinquantenaire dans le cadre de son travail.

Pour une raison que l’on ignore, en date du 04 mars, l’Adg de cette formation hospitalière l’a violenté gratuitement sans motif valable et a saisi son téléphone jusqu’à ce jour. La victime, après cette violence, est allée porter plainte et le coupable a été interpellé. Malheureusement, l’homme veut user de son influence et de l’appui des autorités pour ne pas être poursuivis.

Pour Annie Bambe, présidente du forum pour les droits des jeunes et enfants au Congo, coordinatrice de la coalition Beijing,: ” Nous avons reçu la copie d’une plainte d’une femme médecin anesthésiste qui est en détachement depuis deux mois à l’hôpital du Cinquantenaire. Selon elle, sans aucune raison son chef, l’Adg de l’hôpital du cinquantenaire l’a bousculé et a presque porté des coups sur elle. Elle a été brutalisée jusqu’à ce que ses collègues interviennent.
HAZEED lui a même ravi son téléphone et a accédé dans la messagerie. C’est une violation des droits humains. Cet homme à eu un comportement sexiste à l’égard de cette femme, c’est une violence. On ne comprend pas pourquoi un chef peut se comporter ainsi. Nous lui avons conseiller de saisir la justice. Une plainte a été déposée aujourd’hui contre HAZEED malheureusement nous apprenons qu’il y a une certaine pression de certaines autorités pour la libération de ce coupable. Nous disons non, tout ça doit s’arrêter et justice doit être rendu en faveur du Dr Huguette Ngomb ».

Cependant, cette militante des droits des femmes et des enfants n’est pas la seule à dénoncer cette injustice qui se prépare. Les femmes de différentes structures de défense des droits des femmes notamment, la coalition Beijing +25 Rdc et tant d’autres s’opposent à la mise en liberté de HAZEED RAHMAN, auteur des propos sexistes à l’endroit du Dr Huguette Ngomb. Elles appellent à la solidarité envers cette femme victime de violences et interpellent les autorités judiciaires à dire le droit comme il se doit.

En outre, elles mettent en garde ceux qui ont commencé à demander sa liberté tout en promettant de publier leurs noms.

Une marche de colère est prévue à Kinshasa au cas où la justice ne sera pas rendue à cette femme.

Elda Along/ congoprofond.net

Mathy Editor
Sorry! The Author has not filled his profile.
×
Mathy Editor
Sorry! The Author has not filled his profile.
Latest Posts

About Author

Comment here

instagram default popup image round
Follow Me
502k 100k 3 month ago
Share
×

Bonjour

Cliquez sur l'un de nos représentants ci-dessous pour discuter sur WhatsApp ou envoyez-nous un e-mail à  infos@rdcnewslive.net

× Comment puis-je vous aider ?