Nous les femmes

RDC:Lancement ce mardi à Kinshasa, de la Stratégie nationale de la lutte contre les violences sexuelles basées sur le genre révisée

La vice-Premier ministre et Ministre du Plan, Elysée Munembwe, a lancé, ce jeudi 27 août, à Kinshasa la Stratégie nationale de la lutte contre les violences sexuelles basées sur le genre revisée.  » Mon voeu est de voir une société congolaise où aucune fille, aucun garçon, aucune femme et aucun homme, n’est victime des Violences sexuelles basées sur le genre (VSBG) dans la vie publique comme dans la vie privée. C’est d’avoir une société où les auteurs des VBG sont sévèrement punis par la loi et où les victimes sont totalement et efficacement pris en charge par les services compétents  ne soit pas un slogan mais devienne une réalité », a déclaré la ministre d’État en charge du Genre, famille et enfant, lors du lancement de la SNVSBG revisée. Cette occasion vx a permis à

Béatrice Lomeya d’appeler les acteurs du secteur genre de s’approprier cette stratégie qui a l’ambition de changer en profondeur la société congolaise encore dominée par les clichés sexistes. Selon Béatrice Lomeya, la SNVSBG revisée a une particularité d’englober toutes les formes de violences faites aussi bien sur la femme que sur l’homme en prenant en compte les réalités vécues dans toutes les provinces du pays.  Il s’agit notamment des violences domestiques, des mariages forcés et incestieux ainsi que le déni de l’héritage.

La mise en oeuvre de la SNVSBG est une affaire de tous

Pour la représentante de L’ONUFEMMES en RDC, la mise en oeuvre de la SNVSBG revisée est une affaire de tous.   Awa Ndiaye Seck a pratiquement lancé un appel à tous pour un engagement et le financement pour la mise en oeuvre effective de cette stratégie.

Dans son adresse, elle n’a pas manqué de saluer les avancées enregistrées par la RDC dans la promotion du genre et le professionalisme de l’équipe de la Cellule d’études pour la réalisation de cet outil, une nouvelle version adaptée au contexte actuel. La patronne de l’ONUFEMMES a aussi remercié  les bailleurs de fonds pour leur appui.
Au nom des bailleurs de fonds, l’ambassadeur du Canada en RDC a salué la réalisation de ce document clé dans la lutte contre les VSBG en RDC. Ces violences, a poursuivi Nicolas Simard, constituent un frein au développement des filles et femmes en RD-CONGO. Le diplomate Canadien a lancé  un appel à tous les partenaires de la RDC pour soutenir le plaidoyer institutionnalisé par le Ministère du Genre pour la prise en charge des survivantes de VSBG.  » Il faut une lutte acharnée contre l’impunité des auteurs de ces crimes », a-t-il conclu. Cette activité était appuyée par Onufemmes et l’ambassade de Suède.

Mathy Musau

Mathy Editor
Sorry! The Author has not filled his profile.
×
Mathy Editor
Sorry! The Author has not filled his profile.
Latest Posts

About Author

Comment here

instagram default popup image round
Follow Me
502k 100k 3 month ago
Share
×

Bonjour

Cliquez sur l'un de nos représentants ci-dessous pour discuter sur WhatsApp ou envoyez-nous un e-mail à  infos@rdcnewslive.net

× Comment puis-je vous aider ?